Slam: Pris en otages sur notre île

slamsM-4 avant la fermeture de l’espace jeunesse et son abandon par la Communauté de communes de Belle-île-en-mer (CCBI)…Ah non pardon ! il ne faut pas dire abandon mais transfert de compétence. Et ils ne sont pas contents nos jeunes et ils l’expriment en chansons. Lors des vacances de février 2016, une douzaine de jeunes de Belle-île-en-mer, de 12 à 17 ans, s’est rendue au festival « HIP-HOP Session » à Nantes organisé par l’Espace Jeunesse. Ils ont travaillé tous les jours pendant cinq jours avec deux intervenants extérieurs pour écrire deux slams. Le premier est présenté dans le dernier Grain d’Sable n°5 de mai 2016. Nous vous proposons également de les écouter et/ou télécharger sur soundcloud.com (voir plus bas). Le texte du second slam vous est présenté à la suite:

Groupe jeune

Tous enfermés sur le même rocher sans rien pour s’occuper
Chez nous y a pas de cité mais y a pas non plus de lycée
Tous envie de s’exiler partir apprendre un métier
Pouvoir crier ou m’exprimer sans personne pour juger
Rencontrer d’autres visages qui ne sont peut être que de passage Faire des voyages contempler de nouveaux paysages

Je veux sortir de ma cage mais d’une île je suis l’otage
Je n’ai pas besoin de vos barrage laissez moi prendre le large

Ne plus s’occuper de la jeunesse c’est créer un monde foutu
L’adolescence est collé à l’image de l’impolitesse insinuée par des inconnus
Pas la peine de faire venir la presse notre image ne changera pas c’est peine perdu Futurs citoyens que nous sommes nous serons à la déroute
Génération future sur le bord de la route
Faudra peut être se bouger allons y avec rage
Ce moment de puberté va finir en carnage
La jeunesse est éphémère alors qu’est ce qu’on va faire
Baisser les bras croiser les doigts ou se serrer les coudes de manière solidaire
No cris nos idées seront engloutis dans cet océans démonté
Notre bateau va sombrer

Refrain:

Elle où l’égalité qu’on nous vante tellement
Ca nous laisse un goût amer
Ca me met en colère
Faudra peut être se bouger allons y avec rage
J’nai pas besoin de vos barrage laissez moi prendre le large
Alors soyons le colibri faisons notre partie
Que le monde soit meilleur que tout le monde soit heureux
Faudra peut être se bouger allons y avec rage
J’nai pas besoin de vos barrage laissez moi prendre le large

Partout en Asie y a des gosses qui toute l’année bossent jours et nuits condamnés à sacrifier leurs vie
Pour se tuer dans nos usines et ils ne l’ont pas choisi Pourquoi eux ne peuvent pas jouer

Pourquoi eux ne peuvent pas danser
Pourquoi n’ont-ils pas le droit de rêver
Est-ce seulement parce qu’ils ont les yeux bridés
De quel droit les peau blanches exploitent ces enfants
Elle est où l’égalité qu’on nous vante tellement
Les hommes naissent et demeure libres et égaux en droit
Mais en réalité est-ce vraiment le cas
Les gens crèvent de faim c’est la panique ça devient critique
Pendant que d’autres ne savent plus quoi faire de leur fric
Notre parole de jeune n’est pas prise au sérieux
On est pas écouté, pour faire changer les choses on voudrait tout casser Mais est ce vraiment une bonne idée
Au fond de nous on bouillon à l’idée de devoir rester poli
Mais c’est ainsi qu’on évolue et qu’on trouve une philosophie
A force d’être des incompris on abouti à une sorte de maladie
Il faudrait qu’on l’ouvre pour ne former qu’un seul cri
Alors soyons le colibri et faisons notre partie
Et si c’est pas maintenant…quand

Et si c’est pas nous…Qui…Hein…qui

J’vourdèais toujours pouvoir rêver mais pour l’instant je dois bosser J’aimerai avoir le permis mais à ce qu’il parait j’ai pas grandi
De toute façon que je l’ai ou pas la pollution ne s’arrangera pas L’avenir j’y penserai bientôt pour prendre un départ nouveau

A mon réveil j’aimerai pouvoir faire ce que je veux
Que le monde soit meilleur que tout le monde soit heureux
Mais cela n’arrivera pas on finira tous à terre
A cause des décisions politique qui engendre la guerre
J’aurais voulu pouvoir anticiper mais le temps est déjà passé
Même si on ne vas pas chômer ce sera toujours aussi dur de payer son loyer Ouais c’est ça, marre toi mais toi t’as la chance d’avoir un toit
En détruisant tout, on construit rien
Et quand ça deviendra flou on sera tous défunts

Refrain

La vérité je sais pas quoi dire a part que je voudrais grandir Ailleurs que sur une ile où il n’y a pas d’avenir
Pour les touristes tout est programmé pour leur visite guidée
Mais pour nous les jeunes rien à faire a part trainer et s’emmerder Et les vieux dans leur canapé se font lobotomies par la télé

Les politiciens continuent de nous manipuler
Et les bébés n’ont pas conscience d’où ils sont arrivés
On passe le temps en marchant et en pensant au monde d’avant On peut rien faire à part se taire at ça nous laisse un gout amer Ca nous laisse un gout amer

Aujourd’hui le monde me fait peur
Il y a trop de guerre et d’armes de morts et de pleurs
Des larmes coulent sur les joues des victimes
Qui souffrent de froid de pauvreté de soif et de famine
Les migrants essayent de fuir leur pays devenu cimetière
Ils risquent leur vie sur un bateau en affrontant la mer
Il faut tout faire pour changer le monde il faut faire plus d’humanitaire Avec leurs voitures et leurs usines les êtres humains polluent l’air Les changements climatiques sécheresse canicules cancer
Ils détruisent la foret amazonienne le poumon de la terre
A cause de la fonte des glaces l’ours polaire galère
Et ça me met en colère

Refrain

Pour aller plus loin ou écouter/télécharger, les slams en ligne

Advertisements
Cet article, publié dans Dossier, News Belle-Ile, Toutes News, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire qui sera lu mais non publié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s