Tentative d’abandon de la jeunesse de Belle-île et lettre à M. le Préfet du Morbihan

delib_conseil15_10_05Dans la délibération n° 15-162-45 du 5 octobre 2015, les élus de Communauté de communes de Belle-île-en-mer (CCBI) ont voté la modification de ses statuts. L’objectif est de rétablir l’équilibre financier de la CCBI très déficitaire, en « péril budgétaire » et d’intégrer les modifications statutaires imposées par la Loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la république (dite loi NOTRe).

Ces nouveaux statuts prévoient la suppression de la compétence suivante : « Action sociale en faveur des loisirs et temps libres des jeunes de 6 à 16 ans ».

Comme disait Stéphane Hessel, lorsqu’une partie de la jeunesse dit se sentir « perdue » et « sacrifiée », nous l’appelons à ne pas tomber dans le piège du pessimisme paralysant, du déclinisme ambiant ou de l’autoflagellation qui conduirait à valider l’opinion selon laquelle « la jeunesse n’a pas d’avenir ». L’engagement, l’envie d’agir, et le passage à l’action feront certainement la différence. A nous, à vous, de prendre part à la construction de réponses, de solutions, d’alternatives concrètes aux aspects du monde qui ne nous convient pas.

Et bien, c’est dans cet élan positif qu’une lettre a été envoyé lundi 2 novembre 2015, à M. Thomas Degos, Préfet du Morbihan afin de dénoncer une injustice envers notre jeunesse insulaire, que l’on veut sacrifier sur l’autel d’économies budgétaires. Ce projet basé sur la recherche d’au moins 600 000 euros pour renflouer le budget de la CCBI est en bonne partie la conséquence d’erreurs, de négligences d’adultes et d’élus dans la gestion de notre collectivité, comme le souligne le tout dernier rapport 2015 et observations définitives de la Chambre régionale des comptes (CRC) sur la gestion de la CCBI. Le Préfet du Morbihan doit arbitrer et valider les nouvelles compétences de la CCBI et c’est pour cette raison qu’il est fait appel à sa bienveillance.lettre28102015prefet56jeunesseCette lettre a été signé par des mouvements ou associations, mais aussi des citoyen(e)s de Belle-île-en-mer (56) qui se sentent concernés par le développement, le bien être et l’avenir des jeunes à Belle-île. Que ces 206 signataires soient remerciés.

Un accusé de réception, en retour, datant du 3 novembre 2015 a été reçu de la préfecture du Morbihan pour cette lettre…Donc, réponse en attente et affaire à suivre !

Pour télécharger cette lettre au format PDF: lettre28102015prefet56jeunesse

Pour aller plus loin:

Advertisements
Cet article, publié dans Actions à Belle-Ile, Dossier, News Belle-Ile, Soutiens, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire qui sera lu mais non publié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s