Appel de Fanny pour que nos îles vivent et sa fille…

Fanny nous écrit ce message ce dimanche 26 octobre 2014, comme une bouteille jetée à la mer:

« Fanny, Belliloise, je vis maintenant dans le Finistère mais une grande partie de ma famille (parents,frère, oncles, cousins) y vit encore. Je suis outrée par ce qui s’apprête à arriver et j’en suis même plus attristée. Aujourd’hui, j’ai une petite fille et si ces changements s’opèrent j’ai bien peur de ne plus pouvoir lui faire profiter de ses racines, de son papy, de sa mamie… car malheureusement ma petite famille ne roule pas sur l’or et rendre une simple visite à ma famille n’est déjà pas donné et bientôt cela sera carrément un luxe ! Je travaille à temps plein et n’ai pas de véritable week-end alors me déplacer pour défendre les intérêts de notre île m’est difficile. Par ce mail, je vous demande donc de m’aiguiller sur ce que je pourrai faire à distance. La lettre au Président, je m’y mets dès aujourd’hui mais autrement est-il possible que vous m’envoyez des tracts, des affiches ou stickers ? Je travaille dans un commerce sédentaire et mon conjoint sur les marchés on peut toucher un certain nombre de personnes. Aux alentours de Quimper, Douarnenez ou encore dans le pays Bigouden il est fréquent de rencontrer des personnes ayant des origines Belliloises ou des personnes qui s’y rendent régulièrement. Cette cause, notre cause me touche au plus profond et je ne veux pas rester à attendre sans rien faire.
Dans l’attente de votre réponse, je reste à votre disposition. »

Fanny

Notre réponse:

Rôle des grands-parents : un point de repère essentiel, la transmission de la mémoire et la tendresse avant tout ! (0-5 ans)
Auxiliaires éducatifs précieux, soutien affectif irremplaçable, les grands-parents peuvent apporter beaucoup à l’éducation du petit enfant. La présence des grands parents permet d’ancrer l’enfant dans ses racines. Ils sont porteurs du passé, de l’histoire de la famille. De même, ils sont garants d’une certaine stabilité et peuvent attester d’un enracinement dans une région. Au programme : câlins, tendresse… Les grands-parents jouent aussi un rôle qui n’appartient qu’à eux : un rôle de « passeurs de la mémoire familiale ». Auprès de ses grands-parents, votre enfant apprend qu’il est l’héritier d’une histoire familiale, d’une mémoire collective. Par exemple, il ne connaîtra jamais le jeune frère de maman, trop tôt disparu, mais l’album-photo qu’il feuillette avec ses grands-parents atteste de son existence dans la lignée familiale, même s’il est pénible à sa maman d’en parler. C’est aussi souvent autour des grands-parents que se rassemblent les cousins, les oncles et tantes. Ce sont eux qui font se rencontrer les uns et les autres et permettent aux enfants de se situer par rapport aux autres membres de la famille. Auprès des grands-parents, les enfants expérimentent la notion de chaîne, s’approprient le passé et, ainsi, peuvent à leur tour se projeter dans l’avenir. Lorsqu’il y a séparation, et que l’enfant voit beaucoup moins l’un de ses deux parents – les grands-parents peuvent aussi jouer un rôle majeur. « Dans un univers où tout a basculé pour l’enfant, et même l’essentiel, les grands-parents, solidaires, demeurent l’un des seuls repères stables et rassurants pour l’enfant », explique le psychologue Harry Ifergan, auteur avec, Rica Etienne, de Mais qu’est-ce qu’il a dans la tête ?

Je suis indigné(e) par la situation des îles du Morbihan, que puis-je faire, loin de vous ?
Que vous soyez Bellilois(ses), résident(e)s à l’année et résident(e)s secondaires dans nos îles, vacanciers, touristes, simples sympathisant(e)s de France, d’Europe ou du Monde…tou(te)s unis nous pouvons faire avancer notre cause commune. Même sur le continent, mobilisez-vous avec  toutes les bonnes volontés, parlez-en autour de vous, faîtes circuler l’information sur les réseaux sociaux, montez des groupes de sympathisants, voir des associations loi de 1901 et distribuez des tracts…

Pour télécharger nos deux tracts à imprimer:

Signez la pétition en ligne

Ecrivez une lettre au Président de la République et aux élus du Conseil général du Morbihan (Conseillers généraux) dont M. François Goulard, son Président:

MM. les Président et conseillers généraux du Conseil général du Morbihan
Département du Morbihan
CS 82400
56009 Vannes CEDEX
Tél. 02 97 54 80 00
contact@morbihan.fr
www.morbihan.fr

Advertisements
Cet article, publié dans Actions à Belle-Ile, Actions à Groix, Actions sur le continent, Toutes actions, Toutes News, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire qui sera lu mais non publié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s