Une question d’informations et de transparence !

Le soutien de Denis, un insulaire d’Ouessant, nous a donné envie d’enquêter sur  la situation des dessertes  maritimes dans le Finistère (29). Nous avons découvert que ce département voisin est aussi sur le point de renouveler sa délégation de service public (DSP) en matière de transports maritimes.

Qu’elles différences existe-il avec la manière de procéder de notre Conseil général du Morbihan (56): ou avoir l’art et la manière ?

Concertationpublique1

Et bien, le Conseil général du Finistère (29) a procédé à une concertation publique pour le renouvellement de la délégation de service public (DSP) dessertes maritimes des passagers et des marchandises entre le continent et les îles finistériennes de Molène, Ouessant et Sein.

L’échéance des délégations de service public actuelles est fixée au 31 décembre 2015. Sa durée était de 7 ans. Le département du Finistère (29) a engagé le processus visant à les renouveler. Il consistera, en principe, en une procédure de mise en concurrence lancée à la fin de l’année 2014 pour permettre de retenir un nouvel exploitant pour le 1er janvier 2016. C’est dans cette perspective que le département 29 a décidé d’engager une concertation afin de recueillir l’avis des usagers sur le service actuel et les propositions d’évolution souhaitées pour améliorer le service.

Des permanences en mairie étaient même assurées par les agents du Conseil général 29 à Molène, Ouessant, Sein et Batz. Le Conseil général du Finistère invitait même tout à chacun à faire parvenir ses observations ou propositions au Conseil général par e-mail (dessertes.maritimes@cg29.fr) ou adresse postale avant le 19 septembre 2014

Les usagers des transports maritimes du Morbihan ont-ils été entendus sur le service actuel de la Compagnie Océane par une telle concertation publique, à l’initiative du Conseil Général 56 ?

Dans le document PDF d’accompagnement, les principaux objectifs du Conseil général du Finistère (29) sont clairement affichés, assurer:

  • La continuité territoriale
    • Droit au transport des insulaires
    • Approvisionnement régulier à un coût acceptable
    • Intervention sur les îles d’artisans et d’entreprises du continent
  • Développement local
    • Valoriser le potentiel économique et touristique pour le maintien de l’activité insulaire

Le Conseil général du 29, après avoir présenté la flotte de navires actuelle fournis des données chiffrées sur la compagnie maritime exploitante Pen Ar Bed (Kéolis Maritime Brest), les projets d’investissement, les rotations maritimes actuelles, les fréquentations passagers, les tonnages marchandises, les tarifs appliqués. Il est même proposé les coûts du service par rapport aux investissements du CG29.

concertationpublique2

Informations données par le CG29, à titre d’exemple:
Les recettes annuelles d’exploitation du service (billets passagers et facturation
marchandises) s’élèvent à environ 4 millions d’euros. Le département participe au financement du service à hauteur d’environ 3,7 millions d’euros par an en moyenne, hors investissement. Le délégataire actuel (Kéolis) présente un résultat d’exploitation annuel négatif de 0,45 million d’euros en 2013, qu’il prend à sa charge. Le Département a investi en moyenne 4,2 millions d’euros par an entre 2009 et 2013 pour la 
desserte des îles finistériennes (travaux sur les navires, dans les ports des îles et
dans les gares maritimes). Avec les 3,7 millions d’euros de financement de la desserte, la participation financière du Département 29 représente globalement près de 8 millions d’euros par an sur la période.

Pour résumer:
Le Conseil général du Finistère (29) consulte les utilisateurs des dessertes maritimes et les informe sur les données essentielles d’exploitation, avec notamment des données chiffrées sur les coûts du service par rapport aux investissements du département.

Nous pouvons apprécier la différence de traitement des citoyens (nes) en terme d’informations et de transparence…

En effet, nous avons cherché en vain des informations du même type sur le site du Conseil général du Morbihan (www.morbihan.fr) dans la rubrique: Les services > « Vos déplacements« . On y parle beaucoup des transports en cars « Tim » (Transports Interurbains du Morbihan). Par contre, nous n’avons rien trouvé sur les transport maritimes. Nous avons la nette impression que les insulaires que nous sommes n’existent pas. A la vue de cette rubrique du site, le département du Morbihan semble être un département uniquement terrestre en terme de transports !

Certains voudraient qu’on leur fasse confiance, avec le peu d’informations dont nous disposons et avec une grille tarifaire qui ne serait connue qu’après le vote de la délégation de service public (DSP) par le CG56 ?

C’est un peu comme si on nous demandait de donner la carte bleue du compte commun de notre ménage, avec son code à un addict des jeux de casino, que l’on sait être endetté jusqu’au cou et sans savoir les dépenses qu’il veut réaliser.

La confiance ne se donne pas, elle se mérite…

Lire aussi: DSP Conseil Général du Finistère, Veolia sur les rangs

Sources sur le site du Conseil général du Finistère (29):

Publicités
Cet article, publié dans Dossier, News Ouessant, Toutes News, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire qui sera lu mais non publié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s